Écrit par Thomas Reynaud ● 18/04/19 09:53

Comment bien choisir son garant pour la location de son logement ?

La question du garant pour une location est aujourd’hui un élément central de tout projet locatif. Les bailleurs réclament de plus en plus souvent une caution aux candidats même si un garant n’est pas obligatoire pour une location. Vous devez donc en tenir compte lors de votre recherche et le choisir au mieux.

Choisir son garant pour une location peut être compliqué.

Pourquoi le choix du garant pour une location est aussi important ?

Si le bailleur demande que le locataire dispose d’une caution, c’est qu’il souhaite réduire au maximum les risques d’impayés. En effet, le garant s’engage, en cas de manquement du locataire, à régler les dettes locatives, à savoir :

  • Les loyers

  • Les charges

  • Les frais de remise en état du bien imputables au locataire


Vous devez être lié à votre garant par un lien de confiance.

  • D’abord parce que cette personne peut être amenée à régler des sommes importantes à votre place. C’est un engagement juridique qui peut aboutir, dans le pire des cas, à des saisies sur salaire ou de biens personnels.

Ensuite parce que cette personne constitue le sésame pour l’accès au logement que vous convoitez. Sa solvabilité, alliée à la volonté de vous offrir ses garanties, est primordiale. Il serait regrettable que votre garant change d’avis ou devienne insolvable au cours du bail.

Rappelons que tout ceci est valable, que le garant de votre location soit une personne physique (un proche) ou une personne morale (entreprise, association, banque…).

 

Comment le garant s’engage-t-il dans le cadre d'une location ?

L’engagement que prend le garant pour vous et auprès du bailleur doit être formalisé par écrit : c’est l’acte de cautionnement. Ce document est le composant essentiel de l’accord entre les différentes parties. C’est dans cet acte juridique que le garant va indiquer le montant garanti, la durée de son engagement mais surtout opter pour la caution simple ou solidaire. La différence entre caution simple ou solidaire se situe au niveau du cadencement du recouvrement de la dette.

La caution simple

En cas d’impayé, le bailleur lance prioritairement ses poursuites contre le locataire. Si elles n’aboutissent pas ou si le locataire est insolvable, le garant sera mis en cause. On parle alors de « bénéfice de discussion » au profit du garant.

La caution solidaire

Celle-ci permet au créancier impayé de s’adresser indifféremment au locataire ou au garant pour récupérer son dû. Dans cet acte, le garant renonce expressément au « bénéfice de discussion ». Attention, si cela n’est pas indiqué, il reste un acte de cautionnement simple.

La caution multiple

Il est également possible que plusieurs garants avec cautions solidaires garantissent la même location. Même si cette situation est plus fréquente pour les colocations, elle peut exister pour des locations individuelles. Dans ce cas, les garants renoncent au « bénéfice de division », c’est-à-dire que le propriétaire peut exercer ses poursuites envers tous les garants pour la totalité de la dette. 

La solvabilité du garant pour une location : l’élément essentiel à vérifier

Si un garant de confiance est important pour le locataire, un garant solvable est fondamental pour le bailleur. Bien choisir son garant pour la location de son logement, c’est avant tout s’assurer de ses ressources pour qu’il soit accepté par le bailleur. Les locataires ont tendance à faire appel à une personne physique pour signer la lettre de garant mais il faut avoir à l’esprit que la solvabilité des personnes morales est plus facilement garantie. De même, une personne morale prémunit naturellement contre les changements de vie qui peuvent impacter l’engagement de caution (divorce, perte d’emploi, etc.). Un décret pris en exécution de la loi ALUR précise les pièces que le bailleur est en droit de réclamer au garant. Concernant ses revenus, il peut être amené à produire une ou plusieurs des pièces suivantes :

Pour une personne physique :

  • Les 3 dernières fiches de paie

  • Les revenus locatifs

  • Les revenus de capitaux mobiliers

  • Les justificatifs de pension retraite, indemnité, prestation sociale, rente, bourse, etc.

  • Le dernier avis d’imposition

 

Pour une personne morale :

  • Les 2 derniers bilans

Ce qu’il faut retenir, c’est que le choix de votre garant va porter non pas uniquement sur le fait qu’il ait un emploi ou pas, mais sur la somme de ses ressources. Un garant solvable est un garant qui peut donc justifier de ressources suffisantes au regard du montant du loyer. Contrairement aux idées reçues, il n’y a pas de seuil légalement défini : la qualité du dossier est laissée à l’appréciation du bailleur.

 

La garantie Garantme

Si on devait résumer les caractéristiques que vous devez rechercher chez le garant pour votre location, ce serait la constance de son engagement alliée à la qualité et la pérennité de ses ressources.La garantie solidaire et indivisible proposée par Garantme détient ces caractéristiques essentielles qui permettent une relation de confiance pendant toute la durée de la caution

Constance de l’engagement

Garantme analyse votre dossier et vous délivre un certificat d’éligibilité, à présenter au bailleur, en moins de 24H sur la base des pièces transmises en ligne. Que vous soyez en période d’essai, étudiant avec seulement une bourse ou étudiant étranger avec des parents ayant des revenus dans un autre pays, Garantme est en mesure de vous délivrer une garantie.Ses outils de certification des pièces numérisées et de scoring d’analyse de risque permettent de vous délivrer une caution valable pendant toute la durée du bail et ses renouvellements, sans déchéance de garantie possible. 

Qualité et pérennité des ressources

Le loyer impayé est garanti par des assureurs partenaires MMA IARD et GALIAN Assurances à hauteur de 36.000 € sans franchise. Le bailleur est ainsi rassuré d’autant que la caution Garantme est gratuite pour lui.Lorsqu’on choisit un garant pour sa location, on ne pense heureusement pas qu’il sera sollicité. Mais quand cela doit arriver, ce n’est agréable ni pour celui qui paye, ni celui pour qui on paye. C’est alors qu’on prend conscience qu’un organisme de caution aurait été certainement mieux

 Nouveau call-to-action

Catégories : location, Locataire, garant, choisir son garant