Écrit par Thomas ● 18/06/2019 16:21

4 façons d'obtenir la location d'un logement sans garant

Vous cherchez un logement en location rapidement et vous avez de quoi justifier une situation adéquate et un revenu suffisant. Ce n’est pas gagné pour autant. Trouver un logement sans garant n’est pas chose aisée. Même si rien n’oblige un propriétaire-bailleur à vous en demander un (ou plusieurs), il est en droit de le faire pour couvrir ses arrières… et il le fera sans doute.

Il n’est pas toujours possible pour un locataire de trouver un garant, que ce soit parmi ces proches ou via d’autres dispositifs. Que faire si vous ne pouvez pas obtenir de garant ? Ne laissez pas tomber : des solutions diverses et variées existent et vous avez quand même vos chances de trouver une location sans garant.

obtenir-location-logement-sans-garant

Pas de garant ?

Quels que soit le montant du loyer et votre situation, le propriétaire a besoin de s’assurer qu’il percevra chaque mois le montant de votre loyer. Pour cela, il n’a d’autre moyen que de vous demander une personne physique ou morale qui se porte caution simple ou solidaire : le garant.

C’est donc cette personne ou entité qui lui versera les sommes dues en cas d’impayé ou d’impossibilité de recouvrement du loyer du locataire (voir notre article "Rôle du garant pour la location de logement : que prévoit la loi ?").

. Louer un appartement sans garant s’apparente parfois à un parcours du combattant, mais rien n’est perdu : il est possible d’obtenir un logement sans garant grâce à diverses solutions. Beaucoup de locataires s’en sortent par des alternatives !

Découvrez nos 4 conseils en fonction de votre profil : leur principe, leurs avantages et leurs inconvénients (parfois lourds pour certains d’entre eux).

 

Chercher les rares logements qui acceptent les locataires sans garant

Si la plupart des bailleurs imposent un ou plusieurs garant(s) pour louer leur bien, ce n’est pas le cas de tous. Mais ces exceptions sont à considérer avec attention et prudence.

D’une part, ces propriétaires sont rares, vous ne pouvez donc pas concentrer votre recherche sur eux. Cela est d’autant plus vrai que la nécessité ou non d’un garant n’apparaît pas directement sur l’annonce. En revanche, négocier avec des propriétaires qui en exigent n’est pas recommandé : cela risque d’être une perte de temps. En effet, à la fois ces derniers sont peu flexibles à ce niveau et vous serez en concurrence avec d’autres candidats à la location qui eux, disposent bien d’un garant.

D’autre part, un bailleur qui n’exige pas de garant est suspect : pourquoi ce choix ? Sans pour autant généraliser, de mauvaises raisons peuvent les y pousser. Peut-être que le bail comporte un élément illégal, le logement est potentiellement insalubre ou d’autres motivations pernicieuses l’empêchent de demander un garant.
En effet, il arrive également qu'un propriétaire qui n'exige pas de garant le fasse sans vice caché. Cependant, pour financer le risque financier qu'un locataire sans garant peut représenter, il peut par exemple exiger le paiement des loyers des 6 ou 12 premiers mois d'une traite, ou fixer un montant du loyer bien au-dessus de la moyenne du marché.
Mieux vaut alors faire preuve de prudence.

 

Se laisser tenter par la colocation avec bail simple

Partager un appartement n’est plus réservé aux étudiants. La preuve, depuis 2017, il y a davantage de salariés que d’étudiants en colocation. Les avantages sont multiples : division du loyer pour un logement bien situé et de qualité, contact social permanent… mais surtout, il n’est pas nécessaire de disposer d’un garant par colocataire (sauf exception).

Souvent, un seul garant suffit pour 2, 3, 4 colocataires et même plus. Dans d’autres cas, un second garant serait demandé, mais rarement autant que d’habitants. Louer sans garant est donc possible en colocation, cela est même relativement simple puisqu’un autre colocataire peut proposer son garant.

Hélas, ce mode d’habitation en commun ne correspond pas à toutes les personnalités ni à toutes les situations. Les couples, familles, étudiants travaillant dur pour leurs études ou autres grand(e)s timides ne sont clairement pas faits pour la colocation.

Notez cependant une précision très importante : Dans une colocation avec bail simple (sans clause de solidarité), le garant n’est pas solidaire avec les colocataires pour lesquels il ne s’est pas porté caution. En cas de défaillance, le garant de l’un des colocataires ne pourra être sollicité pour régler la totalité du loyer : le cautionné n’en est pas redevable.

En revanche, la colocation avec bail garant unique est différente.

 

Opter pour la colocation avec un bail garant unique

Un autre type de colocation est possible : le bail garant unique ou contrat de colocation unique. S’il signe un acte de cautionnement, le garant n’a pas les mêmes responsabilités et n'accepte pas les mêmes risques.

Signer ce type de contrat introduit une clause de solidarité entre les colocataires dans le bail de colocation.

Un garant peut ainsi se porter caution pour l’un ou pour plusieurs locataires. Vous pouvez donc bénéficier du garant de l’un de vos colocataires. Cette solution peut sembler très similaire au point précédent, mais certains éléments les distinguent.

A commencer par le fait qu’un acte de cautionnement doit être établi pour chaque couple garant - locataire ou caution - cautionné. La solidarité entre colocataires peut toutefois entraîner la caution solidaire pour les autres colocataires. Indirectement solidaire de chaque colocataire (sans s’être porté caution explicitement), le garant peut être sollicité par le bailleur en cas de la défaillance d’un autre colocataire.

Obtenir la location d’une logement sans garant n’est donc ni facile ni idéal. Heureusement, une solution adaptée au plus grand nombre existe : la caution GarantMe.

 

Choisir la simplicité et la sécurité de la caution GarantMe

Beaucoup moins contraignante et sans être soumise à de nombreuses conditions, la caution solidaire GarantMe est une solution idéale pour louer sans garant. Pour être tiré d’affaire et enfin accéder à l’appartement convoité, vous n’avez qu’à formuler votre demande en ligne simplement et rapidement.

Le sérieux et la solvabilité émanant de votre dossier vous permettra de vous voir octroyer un garant en échange de frais modérés (3,5% du montant du loyer). Derrière GarantMe, ce sont MMA IARD et GALIAN Assurances qui vous soutiennent jusqu’à 36 000 € de loyers impayés. Ce n’est bien-sûr pas une raison de négliger le paiement de son loyer...

Le bailleur sera alors rassuré (et son loyer sera assuré) lorsqu’il recevra votre certificat d’éligibilité à la caution, délivré sous 24h. Même les personnes isolées, étrangères ou sans famille proche peuvent trouver un logement sans garant grâce cette solution 100% digitale.

Nouveau call-to-action

Comme pour tout parcours du combattant, la recherche d’appartement sans garant a ses issues. GarantMe est la solution idéale pour faire face à cette situation et accéder à la location, même sans garant.