Écrit par Thomas Reynaud ● 27/06/19 09:56

Louer un appartement sans CDI : quelles solutions possibles ?

Louer un appartement sans CDI (Contrat à Durée Indéterminée) est une situation difficile à laquelle de nombreuses personnes peuvent être confrontées au cours de leur vie. En effet, la nécessité de se loger reste impérative, quels que soient les revenus dont on dispose. Mais ce besoin est très souvent confronté aux exigences des bailleurs qui imposent un CDI obligatoire pour la location de leur appartement.

Louer un appartement sans CDI les solutions possibles

Alors, comment concilier ces deux contraintes qui paraissent, de prime abord, antinomiques ? Heureusement, il existe des solutions pour les personnes à la recherche d’une location sans CDI.

 

Quelles sont les situations où louer un appartement sans CDI est possible ?

La demande des propriétaires à ce que les candidats locataires justifient d’un CDI est bien entendu fondée sur un besoin de sécurité. Leur objectif est de s’assurer qu’ils ne rencontreront pas d’impayés intempestifs ou des problèmes de solvabilité. (Pour plus d'informations sur ce point, n'hésitez pas à consulter notre article "Rôle du garant pour la location de logement : que prévoit la loi ?".

Il n’en demeure pas moins que tous les candidats peuvent avoir des revenus ou assurer le paiement des loyers par d’autres moyens. Ces catégories sont donc naturellement éligibles à la signature d’un bail de location.

Les débuts dans la vie active

La première catégorie de personnes concernées par la difficulté de trouver une location sans emploi est sans conteste celle des jeunes. Un étudiant doit pouvoir se loger pendant toute la durée de ses études lorsque celles-ci l’ont mené loin du domicile parental. Il s’agit de personnes :

    • En contrat d’apprentissage ou de professionnalisation
    • En stage, rémunéré ou non
    • Bénéficiant d’une bourse d’État
    • Étudiantes, disposant d’un petit job d’appoint

Il ne faut pas non plus oublier les jeunes diplômés en recherche d’emploi. Car trouver une location sans emploi demeure possible. Le squat chez un ami ou la sous-location douteuse ne sont pas les seules options !

Les emplois précaires

Ensuite, louer un appartement sans CDI est la bête noire de toutes les catégories d’actifs qui ne peuvent justifier de revenus continus, malgré l’existence même de ces revenus !!! En fait, de nombreuses personnes vivent de l’enchaînement de contrats précaires tels que :

Les CDD (Contrats à Durée Déterminée)

Un CDD de 5 ans, comme cela se trouve souvent dans l’armée par exemple, permet à son titulaire de voir à moyen terme mais peut poser problème pour le bailleur.

    • Les intérimaires

Par définition, ceux-ci vont de mission en mission entre lesquelles ils peuvent se retrouver en période d’inactivité plus ou moins longue. Un revenu incertain en découle.

    • Les intermittents du spectacle

À l’instar des intérimaires, les intermittents dépendent de la production de spectacles auxquels ils vont contribuer, durant des périodes allant de quelques semaines à plusieurs années.

    • CDI en période d’essai

Parfois, un CDI ne suffit pas ! La période d’essai, renouvelable, est également source d’incertitude pour le bailleur. Sa durée maximale peut atteindre 6 mois pour un cadre. Durant tout ce temps, le salarié peut ne pas être maintenu dans son emploi...

Les entrepreneurs

Enfin, les travailleurs qui sont à leur compte et ne peuvent pas garantir un revenu suffisant, rencontrent la même difficulté.

    • Les Freelances ou autoentrepreneurs : leurs revenus dépendent de leur clientèle qui peut varier d’un mois sur l’autre.
    • Les jeunes entrepreneurs : les « startupeurs » ont aussi du mal à justifier de la régularité de leurs revenus. Contrairement aux entreprises anciennes avec des bilans positifs, la jeune pousse doit attendre au moins une année complète pour présenter des résultats rassurants.

 

Quelles solutions sont possibles pour louer un appartement sans CDI ?

On constate donc qu’il existe de nombreuses situations professionnelles autres que le contrat de travail à durée indéterminée. Celles-ci peuvent pourtant être acceptées par les bailleurs, sous certaines conditions.

Tentez votre chance : présentez votre dossier

Lorsque vous souhaitez louer un appartement sans CDI, il faut convaincre le bailleur. Certains propriétaires ne sont pas totalement hermétiques à un locataire qui n’aurait pas l’emploi idéal. Il est donc parfois utile de présenter tout de même votre candidature. Dans ce cas, pour éviter au maximum le rejet, vous devez impérativement être consciencieux dans la constitution de votre dossier. Compte tenu de la forte concurrence, vous devez présenter un dossier complet et clair. Une lettre de motivation soignée, expliquant votre situation et vos perspectives, est également très appréciée.

Une bonne impression visuelle serait encore mieux. Pour cela, privilégiez les propriétaires particuliers avec qui vous pourrez plus facilement échanger que les agences immobilières devant respecter des critères objectifs.

Recherchez un garant

La meilleure chance de louer un appartement sans CDI est d’avoir un garant. En effet, un bailleur sera plus rassuré de vous louer son appartement si vous êtes sans emploi mais avec un garant. Cette personne qui se porte caution renforce votre dossier dans la mesure où elle s’engage à régler le loyer à votre place en cas de problème. Mais elle devra tout de même répondre aux critères de solvabilité auxquels vous ne pourrez pas répondre vous-même.

Pour ce faire, vous pouvez faire appel à un proche. Mais louer un appartement sans revenu avec garant peut facilement être considéré comme dangereux. Vous risquez donc de rencontrer quelques réticences.

Nouveau call-to-action

C’est pourquoi Garantme permet à tous les candidats à la location sans CDI ou sans emploi décrits plus haut d’obtenir une caution solidaire. Celle-ci garantit votre loyer jusqu’à 36.000€, pendant toute la durée du bail, pour un coût de 3,5% du montant du loyer à votre charge. Vous remplissez votre demande en ligne en quelques minutes. Votre situation et vos revenus étant analysés, si les aides perçues ne sont pas votre seule source de revenu, votre dossier est quasiment certain d’être accepté.

Alors ne partez pas défaitiste ! Même si votre profil n’est pas standard, il vous sera possible de vous loger. C’est l’objectif de Garantme.

Catégories : Location d'appartement