Gestion immobilière : combien facture une agence ?

1 décembre 2022

Gestion_immobiliere

Accueil > Propriétaire > Gestion immobilière : combien...

Après un investissement locatif, la question de confier la gestion immobilière de son bien à une agence se pose inévitablement. En effet, assurer soi-même la gestion représente une tâche lourde aux vues des multiples contraintes légales qui encadrent la location. Bien entendu, ce service n’est pas gratuit, alors Garantme vous dit combien ça coûte de déléguer la gestion immobilière de son bien.

Comment fonctionne la gestion locative ? 

Le gestionnaire locatif est l’intermédiaire entre le propriétaire et le locataire. À ce titre, il se doit de faire respecter la loi du 6 juillet 1989 régissant leurs obligations respectives. 

Ainsi, il gère les litiges, les travaux, les éventuels sinistres… en plus de toutes les missions liées à la gestion immobilière, qui sont principalement les suivantes :

  • Recherche du locataire,
  • Vérification du dossier locataire et étude de solvabilité,
  • Rédaction du bail,
  • État des lieux d’entrée et de sortie,
  • Perception du loyer et des charges,
  • Envoi des quittances au locataire, 
  • Paiement des factures et des charges de copropriétés,
  • Réédition des comptes et paiement au propriétaire, 
  • Aide à la déclaration d’impôts fonciers,
  • Révision annuelle du loyer,
  • Régularisation des charges locatives,
  • Gestion des impayés (relances, recouvrement),
  • Vérification des assurances obligatoires (multirisque, habitation, locataire), 
  • Gestion du préavis,
  • Restitution du dépôt de garantie, 

Comme vous le constatez, les tâches d’un service gestion locative sont nombreuses et variées. 

Aussi, la gestion immobilière d’un bien peut s’avérer fastidieuse pour les non-initiés. D’autant plus qu’elle demande des connaissances immobilières afin d’éviter les impairs.

Un mandat de location et un mandat de gestion doivent être signés entre le propriétaire et l’agence immobilière. Le contrat mentionne avec précision toutes les missions de l’agence.

Combien coûte la gestion locative d’un bien ?

Les frais de gestion d’une agence immobilière sont calculés selon un pourcentage pris sur les encaissements, c’est-à-dire sur les loyers charges comprises. Ils sont fixés librement et oscillent généralement entre 6% et 10% hors taxes des loyers charges comprises encaissés par le propriétaire. 

Concrètement, les frais de gestion immobilière sont pris au moment de la réédition des comptes mensuels. Chaque mois, vous percevez donc le loyer déduit des frais de l’agence. 

Toutefois, certains frais annexes peuvent être facturés en plus par l’agence sous forme forfaitaire, ou en pourcentage. En général, cela concerne les prestations telles que l’aide à la déclaration des impôts fonciers, le suivi des sinistres pris en charge par l’assurance, des travaux ou encore certains actes juridiques. Ces frais supplémentaires doivent être clairement précisés dans le mandat de gestion.

En outre, les honoraires de location et les frais liés à l’état des lieux ne sont pas inclus. Ils sont également fixés librement par les agences. En effet, les plafonds de la loi Alur ne concernent que les honoraires facturés au locataire. 

Les agences ont l’obligation d’afficher clairement et précisément leurs honoraires dans leur bureau, en vitrine et sur leur site internet.

En revanche, vous pouvez préciser au mandat les actes que vous déléguiez ou non à l’agence. Par exemple, si vous trouvez un locataire par vos propres moyens, vous n’avez pas à rémunérer l’agence pour cet acte. 

Quels sont les frais annexes à la gestion immobilière ? 

En plus des frais de gestion immobilière vus précédemment, vous devez en tant que propriétaire assurer votre bien. 

En effet, vous avez l’obligation de souscrire une PNO (propriétaire non occupant). Concrètement, cette assurance intervient dans les situations suivantes :

  • Une période de vacance locative, c'est-à-dire entre le changement de deux locataires,
  • Si l’assurance du locataire ne prend pas en charge le sinistre, 
  • En tant que responsabilité civile du propriétaire, 
  • Lorsqu’un congé a été donné pour le logement, que ce soit un préavis de départ du locataire ou un congé pour reprise envoyé par le bailleur. 

Ne pas confondre la PNO avec la MRH (assurance multirisque habitation) qui elle, est obligatoire pour les locataires.

Pour finir, même si elle n’est pas obligatoire, elle est vivement conseillée, il s’agit de l’assurance loyers impayés (GLI). En effet, elle vous permet de protéger votre bien en cas de défaillance de votre locataire. Ainsi, l’assurance couvre les loyers impayés et s’occupe de la procédure de recouvrement, voire d’expulsion. Opter pour une GLI permet de sécuriser votre location et votre investissement. 

Les frais de gestion d’une agence immobilière, les frais annexes, les honoraires de location, les assurances PNO et GLI sont déductibles des revenus fonciers.

La première garantie gratuite pour les bailleurs